L’année 2021 a été longue, mais il y a eu quelques infos tech ou numériques qui ont été marquantes. Voici donc un petit récapitulatif de l’année passée (et promis, c’est presque COVID-free).

Facebook dans la tourmente

Pour l’entreprise californienne (qui s’appelle désormais Méta), 2021 n’a pas été toute rose. En témoigne les différents scandales que Facebook a essayé, notamment les Facebook Papers qui incrimine le réseau social Instagram (détenu par Facebook) sur la préservation du bien-être (et de la santé mentale) de ses utilisateurs.

Grosse polémique aussi sur l’application de messagerie WhatsApp qui a changé ses conditions d’utilisation, avec la ferme intention de clôturer les comptes qui n’accepteraient pas ces dernières. Beaucoup de bruit pour rien, puisqu’il est possible de ne pas accepter ces nouvelles conditions sans être pour autant banni de l’application.

On pourra aussi revenir sur l’immense panne de la galaxie Facebook d’octobre, dont j’ai déjà rédigé une chronique.

La fermeté chinoise sur Internet

La Chine a fait parler d’elle cette année, notamment sur deux points :

– l’utilisation d’Internet par les enfants a été radicalement durci. En effet, les utilisateurs de moins de 16 ans sont interdit de s’inscrire à quelconque plate-forme vidéoludique, et il est interdit pour les mois de 18 ans de jouer en ligne entre 22h et 8h. Raison officielle invoquée : « réduire l’addiction ».

– l’administration chinoise a aussi décidé d’asseoir sa souveraineté sur Internet, puisque le ton est monté envers les géants de la tech. En effet, le réseau social professionnel Linkedin a été obligé de partir de Chine. En parallèle, Pékin a mis la pression sur de nombreux patrons de grosses entreprises chinoises de la tech , comme Jack Ma qui a disparu des radars pendant de nombreux mois.

L’arrivée des NFT

Trois petites lettres, mais des profils immenses. Le principe des NFT est simple : c’est comme un certificat d’authenticité, mais pour des biens numériques (une image, un twieet, une vidéo…). Et en 2021, la vente de NFT a atteint des montants vertigineux : 400 000 $ pour un mème, 623 000 € pour l’une des premières vidéos de Youtube, 2,9 millions de dollars pour le premier tweet…

Beaucoup de monde s’intéresse à cette technologie, comme Ubisoft qui en a proposé dans ses jeux vidéos (et ça a fait un flop), ou Martin Scorsese qui a déjà annoncé qu’il financerait en partie son prochain film via des NFTs.

2021, une année spatiale

Mine de rien, il s’est passé beaucoup de choses au dessus de nos têtes en 2021, pêle-mêle il y a eu :

– Thomas Pesquet qui est parti en mission à bord de l’ISS pendant 6 mois

– du tourisme spatial avec Jeff Bezos (ancien PDG d’Amazon) et Richard Branson (président de Virgin)

– le robot Perseverance a fait un selfie (faites ce que vous voulez de cette info)

– la mise en orbite du nouveau téléscope spatial James Webb, qui remplacera Hubble