On connait tous quelqu’un qui a un compte Netflix (ou Amazon Prime Vidéos, Disney+, …) qui peut nous le prêter le temps d’une soirée. Un système toléré par les grands de la vidéo à la demande, mais la donne risque de changer rapidement.

Netflix teste un nouveau système anti-fraude

Le partage de compte, c’est un sujet qui intéresse beaucoup Netflix. Si on regarde du côté du manque à gagner, c’est environ 10 milliards d’euros en 2021, et Netflix compte bien récupérer cette manne financière. L’entreprise californienne a déjà testé un système d’alerte pour encourager les « partageurs » à créer leur propre compte, en vain. Mais la plate-forme de vidéos à la demande est passé à un test de système payant (de 2 à 3 dollars par mois) pour ajouter des « Extra membres ». Heureusement, pour le moment ce n’est actif qu’au Chili, au Costa Rica et au Pérou

Netflix va passer la seconde

Malgré tout, Netflix rappelle que le partage de compte n’est autorisé qu’au sein d’un même foyer. Pour les autres, le courroux va s’abattre : Netflix est en passe de mettre en place un système à base d’intelligence artificielle pour détecter les partages de comptes hors foyer, et aller jusqu’au blocage des « partageurs ». Netflix met en avant le blocage des utilisations frauduleuses, et promet éviter les blocages intempestifs. Un système qui coûte cher, mais Netflix pourra alors ainsi récupérer une somme non négligeable des « partageurs » qui auront créé leur propre compte. Une somme réinvestie dans de nouveaux programmes.