« C’est pas Versailles ici ! ». Cette phrase résonne en ce moment, et l’aspect décalé est de moins en moins présent. En effet, avec la crise énergétique actuelle, tout est un bon prétexte pour faire des économies sur l’électricité (et la planète vous remerciera). Si on se doute qu’il faut faire attention au chauffage ou utiliser les objets énergivores pendant les créneaux de faible utilisation (comme les heures creuses), qu’en est-il vraiment pour nos objets électroniques connectés ?

Le simple chargeur de téléphone pour commencer

Comme beaucoup de Français, vous avez certainement un téléphone portable que vous devez recharger. Et comme nombre d’entre nous (et j’en fais partie), vous devez laisser votre chargeur branché en permanence à sa prise. Fatale erreur, car même hors recharge, il consomme de l’électricité. Très faiblement, certes, mais cela représente entre 40 centimes et un euro d’électricité consommé pour littérallement rien. Alors oui, un euro par an, ce n’est rien. Mais cumulé sur le chargeur de la tablette, de la montre connectée, etc… cela commence à faire beaucoup. Et sans compter qu’il n’y a pas que vos chargeurs en France.

Le problème du Wifi

Autre point où on peut gagner quelques euros : le Wifi (et d’ailleurs, on dit bien LE Wifi). Une box internet moyenne a environ une puissance de 11 Watts (estimation Engie), considérons qu’elle fonctionne constamment toute l’année, cela nous donne :

11 W x 24h x 365 jours = 96 360 Wh = 96,36 kWh

Un killowatt-heure coûte environ 15 centimes, on atteint donc 14,45€ pour une année. Cette consommation est en très grande partie dûe au Wifi, très gourmand. Le couper la nuit peut drastiquement baisser la note de 30 à 40%. Bien entendu, on peut étendre ce calcul aux TVs connectées, aux enceintes type Alexa ou Google Home, mais aucune étude n’a établi de consommation moyenne pour ce genre d’objets.

La cerise sur le gâteau : le PC fixe

Laisser son ordinateur fixe branché sur une multiprise constamment allumée, quoi de plus normal ? Et bien, votre ordinateur continue à consommer de l’électricité, même éteint ! Unité centrale, écrans… tout y passe.

Le site jeuxvideo.com a réalisé une mesure sur un ordinateur comprenant unité centrale + un écran peu énergivore, le résultat est sans appel : 84Wh, soit 30 kWh par an (soit environ 5€). Vous avez plusieurs écrans (comme moi) ? Cela augmente bien évidemment, et le calcul ne prend pas en compte les écrans de télévision, le petit électroménager (bouilloire, cafetière, etc…) ou le matériel Hifi.

En cumulant tous les appareils électroniques, on peut atteindre des économies de plusieurs dizaines d’euros, pas négligeable quand on sait que l’électricité coûte de plus en plus cher ces dernières années.