Depuis plusieurs mois, les menaces d’interdiction planent sur TikTok, l’application chinoise de partage de vidéos.  Aux États-Unis, en France et en Belgique, les autorités gouvernementales ont émis des doutes quant à la sécurité des données personnelles des utilisateurs de l’application. Si une telle interdiction était mise en place, elle aurait des conséquences économiques importantes pour l’entreprise ByteDance, qui est propriétaire de TikTok. En effet, l’application compte plus de 1,1 milliard d’utilisateurs dans le monde, et elle est particulièrement populaire chez les jeunes.

La Belgique prend déjà des décisions

En Belgique, le gouvernement a pris une décision ferme en interdisant l’application TikTok à ses employés. Cette décision a été prise après une évaluation de la sécurité de l’application et des risques liés à la collecte de données personnelles. Cette interdiction est une première en Europe, mais elle pourrait être suivie par d’autres pays si les inquiétudes sur la sécurité de TikTok se confirment. En attendant, les utilisateurs de l’application devront rester vigilants quant à la protection de leurs données personnelles et à la sécurité de l’application.

Que se passe-t-il en France ?

En France, le débat sur l’interdiction de TikTok a également été ouvert. Le gouvernement français a mis en place une commission chargée d’examiner la sécurité de l’application. Pour l’instant, aucune décision définitive n’a été prise, mais certains experts estiment que l’interdiction de TikTok en France pourrait être difficile à mettre en place. En effet, il existe des garanties légales et techniques pour protéger les données personnelles des utilisateurs, notamment grâce à la mise en place du RGPD.