Selon un article récent de Numerama, une tendance inquiétante émerge dans le secteur immobilier : de plus en plus d’agences utilisent ChatGPT, une intelligence artificielle basée sur le traitement du langage naturel, pour générer leurs annonces immobilières. Cette pratique soulève des questions importantes quant à l’authenticité des informations fournies et la transparence envers les clients potentiels.

Des annonces générées automatiquement ?

En utilisant ChatGPT, les agences immobilières peuvent rapidement obtenir des descriptions de biens immobiliers en fournissant simplement quelques informations de base, telles que la taille, l’emplacement et les caractéristiques du bien. Cependant, cela peut entraîner des annonces standardisées, impersonnelles et parfois même trompeuses. Les descriptions générées par l’IA manquent parfois de contexte et ne reflètent pas pleinement les caractéristiques réelles du bien. Cette pratique pourrait donc nuire à l’expérience des potentiels acquéreurs et affecter la confiance qu’ils accordent aux agences immobilières.

Une vérification simple : Regenerate Response

Seul problème, il est totalement possible de voir si une annonce a été générée par ChatGPT ou non. En effet, certaines annonces se terminent par les mots « Regenerate Response », qui est finalement le texte du bouton permettant de régénérer une réponse qui ne serait pas du goût de l’utilisateur. Certains experts dans le référencement de sites web ont même remarqué que certaines agences immobilières ont gagné en référencement sur ces deux mots « Regenerate Response ».

Les associations de consommateurs surveillent ce phénomène

Face à cette situation, les régulateurs et les associations de consommateurs commencent à se pencher sur cette pratique. Ils appellent à une plus grande transparence de la part des agences immobilières quant à l’utilisation de l’IA dans la rédaction des annonces. Des mesures sont également demandées pour garantir la véracité des informations fournies et pour préserver l’expérience des clients potentiels. L’équilibre entre l’automatisation et l’authenticité dans le secteur de l’immobilier reste donc un défi à relever afin de préserver la confiance des clients et l’intégrité des transactions immobilières.